Test HCFR des enceintes Canton Reference 9K

Test HCFR des enceintes Canton Reference 9K

Canton Refrence 9K

Canton Reference 9K

Test HCFR

par

chamy, David_IntenseEleven, Hubert_Agnostic1er,

 

 

Le contexte des écoutes :

IMG_9896Les 3 écoutes (chamy, Intense11 et agnostic1er) se sont déroulées dans le séjour d’Intense11, une grande pièce relativement claire mais dénuée de défauts rébarbatifs. En l’absence de pieds, les enceintes ont été placées sur son grand meuble HC/audio, assez éloignées du mur arrière et des murs latéraux. Les électroniques étaient un lecteur CD/DVD et un ampli HC de bonne facture.

Elles ont été comparées succinctement aux 4-voies DIY d’Intense11 et à des colonnes 2-voies afin de cerner au mieux leurs caractéristiques intrinsèques. Les auditeurs ont toutefois bien pris en compte les différences de concept (taille notamment) entre ces enceintes, sans retenir une quelconque échelle de valeur entre elles.

Comme d’habitude, il ne faut jamais oublier que les ressentis décrits ci-après sont le résultat de reproducteurs électroacoustiques dont l’environnement (pièce d’écoute) apporte toujours sa marque. C’est notamment le cas ici, surtout en ce qui concerne les fréquences aigües, dont le niveau aux mesures ne se retrouve pas dans les écoutes.

 

Les impressions de Chamy :

IMG_0056Les Canton Reference 9K offrent un registre bas medium jusqu’à l’aigu très détaillé et sans agressivité, preuve d’un équilibre tonal et d’une réponse en puissance plutôt bien contrôlés. Hormis le registre grave qui semble un peu se détacher du reste (j’y reviendrai plus tard), les enceintes proposent une retranscription musicale plutôt neutre sur le reste du spectre. Aucune plage de fréquences n’est projetée au point de rentre l’écoute typée; cela est d’autant plus appréciable que ce n’est malheureusement pas aussi fréquent qu’on pourrait s’y attendre, même avec des enceintes à ce niveau tarifaire.

La jonction entre le woofer et le tweeter parait très bien réalisée car elle ne s’entend pas. A l’écoute on oublie assez facilement les haut-parleurs, et la musique prend  naturellement sa place avec une belle fluidité d’ensemble, sans fioriture. Le niveau d’aigu est raisonnablement présent, apportant détails et aération attendus. Cependant, à mes oreilles, légèrement plus de brillance (comprendre un peu plus de niveau dans l’extrême aigu) aurait pu donner aux 9K un petit côté caractériel qui se serait bien accordé avec son grave…

C’est dans la plage de fréquence allant de 900Hz à 3kHz que la membrane rigide du grave-medium 17cm de la 9K tire réellement son épingle du jeu par rapport aux membranes disons “plus conventionnelles” (papier, polypropylène, carbone, kevlar etc.). En effet, le piano,  par exemple,  parait tout simplement réaliste avec sa juste dynamique, sans le côté feutré ou encore anémique d’une membrane “classique”. J’adore ce genre d’écoute réaliste que propose la 9K sur ce registre, c’est « dynamique » (au sens subjectif du terme car évidemment aucune enceinte n’a de dynamique intrinsèque). J’entends pas là que le haut-parleur grave reste vif et réactif même dans le haut-medium, jusqu’au  recoupement avec le tweeter. C’est rare.

Nous y voilà, le registre grave est étonnamment bien retranscrit pour une enceinte de cette dimension. Mais pour mes oreilles, il aurait été encore d’avantage apprécié s’il avait été un tout petit peu moins présent ou alors plus modulé. En effet, la quantité de grave de la 9K, même s’il est je pense favorisé par un accord Bass-Reflex placé volontairement haut par ses concepteurs, reste néanmoins impressionnant compte tenue du rendement de l’enceinte “dans la moyenne”. IMG_0026Le grave a beaucoup retenu mon attention, il est percutant et très présent, pourtant je ne me contente pas de peu sur ce registre-là, si bien que je me demande si les 9K ne cherchent pas à en faire un peu trop pour leur taille. J’aurais peut-être préféré des basses plus nuancées, descendant plus bas au détriment sûrement de ce côté démonstratif. Question de goût et de compromis.

Techniquement, la référence 9K semble très bien aboutie. La membrane 17 cm (18cm?) est parfaitement bien maîtrisée à en juger par les mesures mais aussi et surtout à l’écoute précise et équilibrée qu’elle procure. Je garde un très bon souvenir des Canton Reference 9K, enceintes que je qualifie tout simplement de respectueuses de la musique car elles proposent une écoute qui parait tout simplement fidèle, quoiqu’un peu  surréaliste dans le grave tout de même.

Enfin, en ce qui concerne le visuel et la qualité de fabrication des Canton Reference 9K, il n’y a pas grand-chose à redire. La finition peinture laquée brillante est irréprochable, l’assemblage ne laisse paraître aucune omission. Et même si le design est du déjà-vu avec la caisse arrondie sur les côtés, je trouve cela assez classe, il ne reste plus qu’à leur trouver un support au design contemporain pour les accueillir comme il se doit. Les References 9K sont de beaux produits, aussi bien sur le plan esthétique que sonore.

 

 

Les impressions de Davis_IntenseEleven :

IMG_0037La Canton Reference 9K est une enceinte compacte qui donne vraiment du plaisir à l’écoute; elle conviendra parfaitement à ceux qui aiment la musique rock ou qui aiment quand il y a vraiment du grave. Car du grave il y en a et sans doute même un peu trop, cela donne une légère impression de manque de clarté et d’aération dans le haut du spectre.

Les musiques live donnent le sentiment d’être des enregistrements studio car l’atmosphère et la taille des lieux d’enregistrement ne sont pas assez bien rendus dans toute leur complexité.

Les + :
Très belle image stéréoscopique
Sonorité globale très propre
Qualité de fabrication  et de finition

Les – :
Manque d’ouverture / aération
Le grave trop présent
Un peu trop démonstrative dans l’ensemble

 

Les impressions de Hubert_Agnostic1er :

IMG_0044Les Reference 9k sont de très belles enceintes biblio, à la finition irréprochable, construites comme un “panzer”. Lire : caisse très rigide. Les côtés galbés participent à une esthétique sobre et classique, mais élégante.

Le grave est sec et très présent, sans  tendance “boomy” (absence de son de tonneau), surtout au vu de la taille de ces enceintes. Il ne manque pas de subtilité en tant que tel. En effet, ce sont les fréquences supérieures qui donnent le caractère de définition  au grave.

Le sous-grave quant à lui, est en léger retrait. Mais sans que l’on puisse vraiment s’en étonner, toujours considérant la taille de la caisse.

Tout le registre médium paraît très linéaire et sa transition avec l’aigu ne souffre aucune critique. Cette partie du spectre manque toutefois d’un chouia de subtilité et de raffinement.

L’aigu semble lui trop feutré, il manque de brillance et paraît ne pas vouloir “monter”. Peut-être bien que le manque de raffinement dans le médium est lié à cet aspect dans l’aigu…

IMG_0042Les timbres et voix sont réalistes, à l’exception de la redondance du grave qui leur donne un coffre un peu trop marqué.

Le vrai problème de ces enceintes, à mes oreilles du moins, c’est un manque d’impression d’espace et d’ouverture, le son restant assez confiné aux enceintes.  De ce fait, les plans sonores paraissent insuffisamment détourés et surtout la scène sonore reste plate, l’acoustique du lieu d’enregistrement n’est pas assez audible.

En résumé, des enceintes qui sonnent indéniablement “juste”, qui encaissent pas mal de puissance, mais qui manquent de subtilité et d’aération; de ce fait, l’émotion n’est pas vraiment au rendez-vous. Ces enceintes sont à mes oreilles assez paradoxales: la somme de leurs qualités est malheureusement  plombée par ses défauts, même si ces derniers sont  peu nombreux… Elles conviendront donc plus aux fanas de musiques amplifiées, musiques électroniques, voire jazz/blues de studio, plutôt qu’aux amateurs de classique, que ce soit de grands ensembles ou de petites formations.

 

chamy, IntenseEleven, Agnostic1er,
HCFR – Octobre 2017

 

– le sujet HCFR dédié aux enceintes Canton Reference : http://dev.hcfr.fr/forum/enceintes-haute-fidelite/canton-gamme-reference-du-hdg-made-in-germany-t30036746.html?hilit=canton%209K

 

– le lien vers le site Canton avec pages dédiées aux enceintes Reference 9K : https://www.canton.de/en/reference-k/reference-9-k

Les mesures Canton Reference 9K effectuées chez agnostic1er

 

2.83V bleu fenêtré 250Hz 1,24oct. jaune idem non fenêtré 1,1oct

2.83V bleu fenêtré 250Hz 1,24oct. jaune idem non fenêtré 1,1oct

 Réponse en fréquences

* Fenêtrée à 250Hz, soit avant la 1ère réflexion sur murs/sol/plafond, effectuée sur un pied bien dégagé à hauteur d’écoute (tweeter à 80cm de hauteur): Linéarité exemplaire sur tout le spectre, avec légèrement trop d’énergie après 10kHz. Rendement de 85dB pour 2.83V, tout à fait correct pour une enceinte de cette taille.

* Non fenêtrée, lissée au 1/1 octave, favorisant une lecture correcte de l’équilibre tonal; mesure réalisée dans une pièce bien amortie ayant tendance à réduire l’énergie dans le grave (sous toiture avec plancher flottant). Même dans ces conditions, le grave jusqu’à 250Hz est un peu trop énergétique, mais au bénéfice de l’absence remarquable d’effet de sol; l’effet de sol est pourtant très souvent présent dans ma pièce à l’emplacement de la mesure. Le sous-grave est en retrait; clairement le constructeur a favorisé le grave au détriment des  fréquences inférieures.

 

impedance

impedance

Mesure d’impédance: Un minimum de 3.5ohm à la fréquence d’accord du bass-reflex à 53Hz, fréquence somme toute assez élevée même pour une biblio de cette taille, preuve de la volonté du fabricant à privilégier le grave plutôt que le sous-grave. Le reste de la courbe montre une enceinte que les standards qualifieraient de 8 ohms, avec absence de petit pic dans le haut-grave/bas-médium, preuve de l’absence de résonance de parois ou de la masse d’air interne. L’amortissement interne est donc bien réalisé . La courbe de phase est bénigne et présente, en conjonction avec le module assez élevé, une charge aisée pour tout amplificateur normalement constitué, tubes inclus. Absence de résonance de masse d’air dans la caisse (absence de petit pic dans le bas-médium).

 

csd à -35dB

csd à -35dB

Le CSD, à -35dB (des conditions déjà sévères) montre une relative absence de résonances dans l’aigu. Le tweeter utilisé fonctionne plutôt bien et fait l’objet d’une charge acoustique (petit guide d’onde) bien appropriée.

 

 

step

step

Le step montre que les haut-parleurs sont branchés avec la même polarité. Il est classique d’une enceinte dont les haut-parleurs ne sont pas calés temporellement. Les haut-parleurs fusionnent toutefois parfaitement, sans rupture de continuité à leur fréquence de transition.

 

 

distos à 1M 95dB

distos à 1M 95dB

Les distorsions harmoniques à 95dB, donc un spl relativement conséquent, ne sont pas très élevées pour une biblio de cette taille et présentent une distribution spectrale homogène, avec toutefois une H3 plus élevée dans la bande 800-3000Hz. La H3 est réputée plus délétère que la H2, surtout aux fréquences les plus audibles (2-4kHz).

 

differents H à 1M

differents H à 1M

Les caractéristiques de directivité horizontale montrent une belle homogénéité, à l’exception d’un pincement vers 3kHz, zone de grande sensibilité auditive, pouvant laisser supposer un peu trop de présence à ces fréquences; toutefois ça ne s’est pas réellement transcrit à l’écoute.

 

En résumé:

IMG_9897

 

Les enceintes Canton Reference 9K sont d’une conception technique de très bonne facture, particulièrement en terme de linéarité fréquentielle au-delà du grave, le niveau spl de ce dernier ayant été favorisé.

En langage trivial: une biblio bien “burnée” …

Hubert_Agnostic1er
HCFR – Octobre 2017

 

– le sujet HCFR dédié aux enceintes Canton Reference : http://dev.hcfr.fr/forum/enceintes-haute-fidelite/canton-gamme-reference-du-hdg-made-in-germany-t30036746.html?hilit=canton%209K

 

 

 

Partager :